Covid-19 : Bordeaux, Marseille… Olivier Véran voulait fermer bars et restaurants

·2 min de lecture
Olivier Véran, ministre de la Santé

Une piste finalement écartée par Emmanuel Macron, lors du conseil de défense, vendredi 11 septembre.

“Vivre avec le virus”. La doctrine du gouvernement et son application depuis la rentrée ne fait pas l’unanimité au sein du Conseil de défense. Réunis vendredi dernier pour prendre des décisions sur les restrictions à Marseille et Bordeaux, les membres du conseil de défense ont eu des positions divergentes sur les mesures à prendre.

Le Monde nous apprend que le ministre de la Santé Olivier Véran, et le Directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, étaient favorables à la fermeture des bars et des restaurants dans les deux villes. Une mesure souhaitée pour faire face au fort taux d’incidence enregistrée dans les deux métropoles, où l’évolution du virus est jugée préoccupante.

“Macron est convaincu qu’il faut laisser les gens vivres”

Une mesure qui a fait débat durant la réunion, avant d’être finalement rejetée par le président Emmanuel Macron. Il a refusé une telle mesure, “soucieux de l’acceptabilité sociale de ces mesures”, écrit le quotidien du soir. “Macron est convaincu qu’il faut laisser les gens vivre, tout en protégeant les plus fragiles,” décrypte auprès du Monde un familier de la Macronie.

À Marseille, les bars et restaurants sont déjà visés par des mesures restrictives, une fermeture anticipée, à 23h tout d’abord, puis 0h30 depuis plusieurs jours. Le 9 septembre, le président du Conseil scientifique Jean-François Delfraissy, évoquait des “décisions difficiles" à prendre de la part de l’exécutif.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Bars et restaurants restés ouverts

Finalement, lors de ce Conseil de défense, aucune mesure contraignante n’a été prise. Concernant Marseille, Bordeaux et la Guadeloupe, Jean Castex a demandé aux préfets de "proposer d'ici lundi un ensemble de nouvelles mesures complémentaires" pour lutter contre l'épidémie.

Ces mesures présentées lundi dernier, ne comprennent pas la fermeture des bars et restaurants, comme le souhaitaient donc Olivier Véran et Jérôme Salomon.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.