Coronavirus: pourquoi vous n'aurez pas de bilan de l'épidémie ce week-end

Jérôme Salomon le 28 mars lors de son point presse épidémiologique quotidien sur le coronavirus.
Jérôme Salomon le 28 mars lors de son point presse épidémiologique quotidien sur le coronavirus.

CORONAVIRUS - Les prochains chiffres sur l’évolution de l’épidémie de Covid-19 en France, jusqu’ici dévoilés quotidiennement, n’arriveront pas avant lundi. La direction générale de la santé (DGS) a indiqué, dans son bilan du vendredi 5 juin, que “la prochaine actualisation des chiffres de suivi épidémiologique” aurait lieu le 9 juin et ne serait donc pas communiquée ce week-end.

Contactée par Le Parisien, la DGS précise que ce choix est une conséquence de l’évolution positive de l’épidémie en France. Mais “la vigilance reste de mise et les points se poursuivront à une fréquence régulière si la situation sanitaire le justifie”, souligne-t-elle toutefois.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Le DGS a fait état vendredi soir de 46 nouveaux décès en 24 heures dans les hôpitaux du pays, portant le bilan officiel à 29.111 morts depuis le début de l’épidémie. La baisse se poursuit en réanimation avec 1094 malades (contre plus de 7000 au pic début avril), soit 69 malades de moins depuis jeudi. L’épidémie est “contrôlée” en France, selon le Pr Jean-François Delfraissy, président du Conseil scientifique chargé de guider les autorités face à la crise sanitaire.

Comme le précise Le Parisien, le bilan épidémiologique était dévoilé chaque jour, week-ends et jours fériés inclus, depuis le 22 février. Le format de cette communication a toutefois évolué ces dernières semaines: le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, ne les annonçait plus qu’à de rares exceptions en personne lors de conférences de presse. Désormais, les chiffres sont dévoilés par communiqués de presse.

À voir également sur Le HuffPost : Dans les quartiers populaires, le dépistage gratuit et sans rendez-vous

LIRE AUSSI :

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



À lire aussi