Coronavirus : "Plus belle la vie" recourt au "deepfake" pour remplacer une comédienne en quatorzaine

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

Pour pallier l'absence d'une de ses actrices, cas contact Covid-19, le feuilleton de France 3 Plus belle la vie a eu recours au "deepfake", un trucage numérique consistant à remplacer un visage par un autre, a expliqué sa productrice le 16 novembre à l'AFP. Sans avoir elle-même contracté la maladie, l'actrice Malika Alaoui, qui interprète Mila au Mistral, avait dû s'éloigner provisoirement des plateaux le mois dernier après avoir été en contact avec une personne positive au coronavirus.

Une différence "quasiment indétectable"

La production avait alors annoncé, dans un communiqué, sa décision, inédite, d'"engager une autre comédienne", Laura Farrugia, "pour reprendre temporairement son rôle" au "coeur des intrigues du moment" de cette série quotidienne réalisée à flux tendu. Mais Malika Alaoui sera maintenue à l'écran - du moins sa voix et son visage - dans trois épisodes qu'elle avait commencé à tourner, a indiqué la productrice, Géraldine Gendre, confirmant une information du JDD.

Quatre séquences ont ainsi été filmées avec Laura Farrugia, le visage de Malika Alaoui incrusté sur le sien selon la technique du "deepfake", "sorte de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi