Coronavirus: La Belgique durcit les restrictions pour éviter une 3e vague

·1 min de lecture
CORONAVIRUS: LA BELGIQUE DURCIT LES RESTRICTIONS POUR ÉVITER UNE 3E VAGUE

BRUXELLES (Reuters) - La Belgique a suivi l'exemple de la France vendredi et durci ses mesures restrictives pour lutter contre l'épidémie de COVID-19 et éviter que le pays ne connaisse une troisième vague de contaminations avant la réouverture de l'économie prévue en mai.

Le Premier ministre, Alexander De Croo, a expliqué lors d'une conférence de presse qu'une hausse du nombre de cas étaient attendue en mars, mais qu'elle s'était produite plus rapidement que prévu, surtout dans les écoles et sur les lieux de travail.

"Les semaines à venir seront décisives", a-t-il dit.

Le Premier ministre belge a appelé ses concitoyens à limiter leurs contacts et a annoncé la mise en place de nouvelles mesures avant les fêtes de Pâques.

Les écoliers du primaire devront porter le masque et la capacité des trains à destination de la côte sera limitée pour prévenir une hausse du nombre de passagers.

Les autorités de santé belges ont annoncé qu'après avoir connu une "phase de plateau", la Belgique se rapprochait dangereusement d'une troisième vague épidémique.

Plus de 22.000 personnes sont mortes du COVID-19 en Belgique, ce qui représente l'un des taux de mortalité par habitant le plus élevé au monde. Mais le nombre de décès continue de baisser, en grande partie grâce aux vaccinations.

(Marine Strauss; version française Camille Raynaud)