Coronavirus en Belgique : A Bruxelles, la police disperse par la force un rassemblement interdit dans un parc

20 Minutes avec AFP
·1 min de lecture

CONFINEMENT - Malgré les appels du Premier ministre belge, un millier de personnes se sont retrouvées samedi après-midi à la « Boom 2 », fête lancée sur les réseaux sociaux pour protester contre les restrictions liées à la pandémie de Covid-19. La police a fini par hausser le ton

La police belge est intervenue en force samedi en fin d’après-midi pour disperser plus d’un millier de personnes venues participer à une fête dans un parc à Bruxelles, malgré l’interdiction des autorités. Un ordre de dispersion a été donné peu avant 18h « au motif que les mesures sanitaires ne sont pas respectées », a annoncé la police de Bruxelles.

Les policiers ont alors fait usage de canons à eau et de gaz lacrymogènes, provoquant des mouvements de foule, ont constaté des journalistes de l’AFP. Lors de l’intervention, une personne a été blessée par le jet d’un canon à eau et deux policiers ont été légèrement blessés, a précise en début de soirée le bourgmestre de Bruxelles, Philippe Close.

Entre 1.500 et 1.200 personnes présentes

Il y a eu une quinzaine d’interpellations, selon l’élu, tandis qu’une centaine de personnes faisaient encore face aux policiers en tenue antiémeute vers 20h.

D’après le centre de crise, entre 1.500 et 2.000 personnes étaient présentes sur les (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Coronavirus en Belgique : À 21 ans et sans souci de santé, elle décède en seulement trois jours
Vaccination : L'Union européenne a lancé une action en justice contre AstraZeneca
Coronavirus en Belgique : Le nombre de signalements d’enfants maltraités augmente