Le coronavirus aurait infecté le premier être humain en Chine au milieu de l'automne 2019

Julie Kern, Rédactrice scientifique
·2 min de lecture

Retracez les premières heures de l'épidémie de Covid-19 est primordial pour comprendre quand et comment elle a émergé. Les premiers cas de Covid-19 décrits dans la littérature scientifique datent de fin décembre 2019 et étaient liés au marché aux poissons de la ville de Wuhan, dans la province du Hubei, en Chine. Le premier génome du SARS-CoV-2 séquencé est aussi issu de ce cluster. Mais, des cas de Covid-19 ont été diagnostiqués bien avant l'apparition de la maladie à Wuhan et certains malades n'ont pas fréquenté le marché, c'est le cas notamment pour un patient diagnostiqué le 1er décembre 2019. Selon le South China Morning Post, le premier cas de Covid-19 serait encore plus ancien et daterait du 17 novembre 2019.

Au fil des travaux des chercheurs, le marché aux poissons de Wuhan ne semble plus être l'épicentre de la pandémie de Covid-19. Que s'est-il passé alors avant que la Chine ne découvre la maladie et le virus dans ses allées ? Comment se propageait le virus et quand le cas index a-t-il été infecté ? Une étude, menée à l'université de Californie et San Diego et à l'université de l'Arizona, apporte des réponses à ces questions grâce à des analyses phylogénétiques et des modèles épidémiologiques. Selon eux, le patient zéro aurait pu être infecté dans la province de Hubei dès la fin du mois d'octobre. Soit plus d'un mois avant que les autorités chinoises ne communiquent sur la pandémie.

L'ancêtre commun de la souche pandémique présent dès novembre 2019

Les scientifiques ont tout d'abord voulu répondre à une première question : depuis quand le SARS-CoV-2 se transmet-il entre êtres humains ? Pour ce faire, ils ont effectué une datation moléculaire phylogénétique qui permet d'estimer la date d'apparition de l'ancêtre commun le plus récent de la souche de SARS-CoV-2, responsable de la pandémie en Chine. Ils ont analysé 583 génomes du coronavirus, échantillonnés entre décembre 2019 et avril 2020, alors que le virus se transmettait à vitesse grand V.

Grâce à cela,...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura