Coronavirus au Mali : la réouverture des écoles immédiatement perturbée par une grève des enseignants

franceinfo avec AFP

La reprise partielle des cours au Mali, prévue mardi 2 juin, après plus de deux mois de fermeture des écoles pour cause de coronavirus, a été boycottée par les enseignants du secteur public. Sollicité par l'AFP, le ministère de l'Education n'a pas été en mesure de préciser dans l'immédiat le nombre d'élèves ayant effectivement repris le chemin de l'école ou le nombre d'enseignants grévistes.

La reprise concernait les élèves des classes dites d'examen du primaire et du secondaire, ainsi que des instituts de formation des maîtres. Les syndicats de l'enseignement avaient relancé en janvier des mouvements de grève pour réclamer des augmentations de salaires, promises selon eux depuis octobre 2016 par les autorités mais jamais mises en œuvre.

Sept syndicats de l'enseignement public ont boycotté mardi la reprise des cours à cause de la non-satisfaction de leurs revendications et à cause du manque de dispositions dans les établissements pour protéger les uns et les autres (du risque de contamination)

Sambou Diadé Fofana, secrétaire général du Syndicat des enseignants du secondaire

à l'AFP

"Moi, je ne suis affilié à aucun syndicat. J'ai été donner des cours aujourd'hui. Mais la rentrée n'était pas du tout animée. Il y avait de l'eau et du savon pour se laver les mains à plusieurs endroits", a déclaré Moussa Diallo, 41 ans, professeur dans un lycée public de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi