Coronavirus : au Chili, ils administraient à des humains le vaccin prévu pour les chiens

·1 min de lecture

C'est une étonnante révélation que viennent de faire les autorités chiliennes. Deux vétérinaires de la ville de Calama auraient administré des vaccins pour chiens à des hommes, en septembre dernier, pour les protéger contre le Covid-19, rapportent 24 Horas et El Financiero. Une enquête a été ouverte.

Pour encourager la population à se faire vacciner, l'un des deux professionnels aurait mis en avant une étude argentine sur l'immunisation que créerait le vaccin contre le coronavirus canin comme traitement préventif chez l'homme. Le praticien a écopé d'une amende de 9.200 dollars pour avoir exercé illégalement la médecine.

>> A lire aussi - Pour augmenter l'efficacité de ses vaccins, la Chine envisage de les mélanger

La seconde vétérinaire a reconnu avoir administré ce vaccin canin à "des familles entières de la commune de Calama, à la fois des travailleurs de la zone minière, ainsi qu'à du personnel de santé de l'hôpital Carlos Cisternas". Au cours de l'enquête, un témoin a indiqué que la vétérinaire lui avait avoué avoir vacciné "entre 70 et 75 personnes et qu'il lui restait 90 doses supplémentaires". Une amende de 10.300 dollars lui a également été infligée pour avoir administré des vaccins à usage vétérinaire chez l'homme sans autorisation.

>> A lire aussi - Des personnes âgées victimes de l’arnaque à la vaccination

Si ces deux affaires ont seulement été révélées mardi 20 avril, les autorités sanitaires locales étaient déjà au courant depuis plusieurs mois. En septembre dernier, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Des stars bientôt vaccinées avec AstraZeneca pour convaincre les Français ?
Bonne nouvelle face au Covid-19 : nos anticorps sont capables de tuer le virus
Koursk, San Juan… les plus graves accidents de sous-marins
La Manif pour tous a-t-elle ignoré ses obligations comptables ?
L’UE veut des règles pour encadrer l'intelligence artificielle (IA)