Coronavirus au Cameroun: le président Biya appelle à l’union nationale

Le président Paul Biya annonce que dans le contexte sanitaire, les festivités prévues pour la fête nationale, ce mercredi 20 mai, ne peuvent pas se tenir. Annonce au cours d'un discours radio télévisé d'une vingtaine de minutes mardi soir. Message dans lequel il appelle aussi à l'union sacrée de tous les Camerounais pour combattre la pandémie.

Dans un communiqué diffusé à l'occasion de la fête nationale, l'opposant Maurice Kamto, qui se présente toujours comme le président élu du pays, dénonce la cacophonie au sommet de l'État autour de la décision d'annuler les cérémonies du 20 mai. L'opposant s'interroge aussi sur le sens à donner à l'unité nationale, quand dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. « Les citoyens sont brutalisés, violentés et jetés en prison », écrit-il. Une unité aujourd'hui en péril, selon Maurice Kamto.