Coronavirus : Des associations de chômeurs et de précaires réclament une « année blanche »

20 Minutes avec AFP

SOCIAL - Le deuxième volet de l’assurance chômage a notamment été reporté du 1er avril au 1er septembre.

Ils veulent éviter une « catastrophe sanitaire et sociale ». Plusieurs associations de chômeurs et de précaires, ainsi que des syndicats, réclament « une année blanche » pour les chômeurs dans un courrier adressé au gouvernement. Ce dernier est signé notamment par AC ! (Agir ensemble contre le chômage et la précarité), le collectif national des travailleurs privés d’emploi et précaires (MNCP), le syndicat SNU Pôle emploi, le collectif des précaires hôtellerie-restauration événementiel (CPHR).

« Nous mesurons la catastrophe qui est en train d’arriver. Il est indispensable que vous l’entendiez et preniez ces mesures d’urgence », écrivent une quinzaine d’associations, de syndicats et de collectifs.


Lire la suite sur 20minutes

Ce contenu peut également vous intéresser :

À lire aussi :
Coronavirus : De nombreux contrôles attendus concernant les mises en chômage partiel
Chômage : La baisse de 0,3 point au premier trimestre est un « trompe-l’œil », selon l’Insee
Coronavirus : Le chômage partiel demandé utilisé en réalité à 70 %, selon une étude de la Dares