Coronavirus : "Des artisans nous signalent que leurs prêts d'entreprise ont été suspendus mais que leurs crédits immobiliers demeurent"

franceinfo

Serge Maître, président de l'Association française des usagers des banques, a salué mardi 24 mars sur franceinfo l'engagement pris par les banquiers pour étudier avec attention les dossiers bancaires des particuliers et les éventuels retards de créances liés à l'épidémie de coronavirus. Toutefois, l'AFUB note que "des artisans nous signalent que leurs prêts d'entreprise ont été suspendus, mais que leurs crédits immobiliers demeurent. Et là, il y a non seulement incompréhension, mais une difficulté majeure."

>> Suivez les dernières informations sur l'épidémie de coronavirus dans notre direct

franceinfo : Il y a beaucoup de Français, selon vos estimations, qui sont dans cette situation ou qui s'inquiètent ?

Serge Maître : Il y a pas loin de 10 millions de crédits immobiliers et de crédits automobiles qui sont aussi d'une valeur relativement importante. Autant de personnes, confrontées parfois à la diminution de leurs revenus. Diminuer ses revenus de 16% c'est important. Mais pensons aussi aux artisans, aux commerçants qui n'ont plus d'argent qui rentre une fois qu'ils ont fermé la boutique. Pour eux ce n'est pas une diminution de revenus. C'est une suppression pratiquement des revenus. Et c'est là où on peut quand même déplorer et plus que déplorer, ne pas comprendre que le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi