Coronavirus/Argentine: Démission du ministre de la Santé après des vaccinations controversées

·1 min de lecture
CORONAVIRUS/ARGENTINE: DÉMISSION DU MINISTRE DE LA SANTÉ APRÈS DES VACCINATIONS CONTROVERSÉES

BUENOS AIRES (Reuters) - Le ministre argentin de la Santé a démissionné vendredi après la publication d'une lettre sur Twitter disant que des individus s'étaient fait vacciner alors qu'ils n'auraient pas du avoir accès à la vaccination.

Le président argentin Alberto Fernandes a demandé sa démission à Gines Gonzales Garcia après que des médias ont annoncé qu'au moins dix personnes avaient été vaccinés sans suivre la procédure officielle.

Horacio Verbitsky, un journaliste âgé de plus de 70 ans, a déclaré s'être fait vacciné après s'être entretenu directement avec le ministre.

"J'ai téléphoné à mon vieil ami Gines Gonzales Garcia et il m'a dit de me rendre à l'hôpital Posadas", a-t-il déclaré à la station de radio El Destape.

Près de 250.000 personnes ont reçu leurs deux doses de vaccin contre le coronavirus en Argentine. Le nombre de contamination dans le pays est de plus de 2 millions et le bilan de l'épidémie est de 51.000 morts.

(Marta Lopez, Maximilian Heath, Adam Jourdan et Aislinn Laing; version française Camille Raynaud)