Coronavirus : après les Alpes-Maritimes, faut-il d’autres confinements locaux ?

·1 min de lecture

Une grande partie du littoral des Alpes-Maritimes va vivre des confinements lors des deux prochains week-ends, comme l'a annoncé le préfet du département lundi. Mais la situation dans d’autres territoires suscite aussi une grande inquiétude. Certains appellent à des mesures similaires, notamment autour de Dunkerque.

Depuis lundi, les habitants des Alpes-Maritimes sont fixés. Pour faire face à la flambée de l’épidémie de coronavirus, le littoral du département va connaître deux week-ends de confinement. Cette première mesure de confinement local intervient dans un département où le nombre de contaminations est particulièrement important. Mais à y regarder de plus près, au regard des données au niveau national, les résultats posent question un peu partout ces derniers jours.

>> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation mardi 23 février

Une situation inquiétante dans de nombreux territoires

Certaines données, en effet, interrogent et inquiètent. Le nombre de contaminations quotidiennes en France est en hausse depuis 6 jours, un fait inédit depuis le début du mois de février. Depuis dimanche, le nombre des hospitalisations augmente également au niveau national, avec des tensions plus marquées dans les départements des Bouches-du-Rhône, des Alpes-Maritimes, de l'Isère, de la Moselle, du Nord, du Rhône, et dans certains endroits de l'Ile-de-France.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Il est certes difficile et surtout trop tôt pour savoir si cette hausse s’annonce durable. Mais elle correspond à des projections qui ont été faites par différents épidémiologistes. Au niveau du calendrier, elle concorde avec la propagation du variant britannique, qui est déjà dominant dans certains départements, et qui devrait le devenir au niveau national dans la p...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu pourrait également vous intéresser :