Coronavirus : Airbus va bien supprimer 15.000 emplois, dont 5.000 en France, pour assurer sa survie

H.M. avec AFP

ONDE DE CHOC - C’est confirmé, Airbus va supprimer 15.000 emplois dont 5.000 en France, en essayant de ne pas recourir à des licenciements secs

C’était attendu, mais l’annonce fait quand même l’effet d’un coup de tonnerre. Airbus va bien supprimer des milliers d’emplois. Le géant mondial a dévoilé ce mardi son « plan d’adaptation » post- crise sanitaire lors d’un comité d’entreprise européen réuni à Blagnac, près de Toulouse. Comme pressenti, il prévoit la suppression de 15.000 postes, les pays les plus touchés étant la France et l’Allemagne, avec respectivement 5.000 et 5.100 départs prévus « au plus tard à l’été 2021 ».

« Bien que des mesures forcées ne puissent être exclues à ce stade », l’avionneur assure dans un communiqué qu’il « travaillera avec ses partenaires sociaux pour limiter l’impact de ce plan en s’appuyant sur toutes les mesures sociales disponibles, y compris les départs volontaires, les mesures de retraite anticipée, ainsi que le chômage partiel de longue durée pour les activités qui s’y prêtent ».

Les départs contraints, ligne rouge des syndicats

C’est d’ailleurs la limite fixée par les syndicats. « Pour FO [majoritaire], la ligne rouge est de diminuer ce chiffre qui nous paraît excessif et de mettre en place toutes les mesures possibles pour(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Espace : Airbus va développer un rover pour récupérer des échantillons de matière sur Mars
Coronavirus : Airbus face à des décisions « amères » pour l’emploi « avant fin juillet »
Airbus et une start-up mettent au point un renifleur d’explosifs, qui demain détectera le coronavirus
Air France envisage de supprimer 7.500 postes d’ici fin 2022 selon les syndicats de la compagnie
Coronavirus : Plombée par la crise, Air France annonce l’arrêt définitif de l’exploitation de ses Airbus A380