Coronavirus : les aides à domicile sous tension

Plus question de se toucher sans gants. Avec le Covid-19, Pauline Chevallier, aide à domicile, multiplie les précautions. La vigilance est accrue. À cause des fermetures d'école, beaucoup de ses collègues doivent garder leurs enfants. Pauline Chevallier multiplie donc les interventions, pour éviter qu'un homme âgé ne soit privé de ses soins. "C'est mon jour de repos. Au lieu d'être à la maison avec mes enfants et de faire mes tâches hebdomadaires, j'ai dû découper ma journée pour être présente auprès des personnes", explique-t-elle. Certains clients annulent les visites Une femme de 77 ans ne peut s'occuper seule de son mari. Les visites sont donc indispensables. "J'ai besoin de ces personnes-là. Elles viennent quatre fois par jour", indique-t-elle. L'employeur de Pauline Chevallier, une agence d'aide à domicile, a dû annuler certaines visites. Neuf salariés sur 55 manquent à l'appel. Il a fallu faire des choix en fonction du niveau de dépendance des clients. Dans d'autres agences de l'Oise, certaines personnes annulent les visites par crainte de la contamination.