Coronavirus : les agriculteurs toujours au travail

C'est un samedi matin comme les autres ou presque sur l'exploitation de Carine et Benoit à Tours-en-Vimeu, dans la Somme. Les 450 charolaises attendent leur pitance. Crise du coronavirus ou pas, il est impossible de repousser les travaux de la ferme. "En ce moment, beaucoup de gens font du télétravail chez eux, mais dans notre métier on ne peut pas", explique Carine. Respecter les distances de sécurité En plus des bêtes, Carine gère elle-même la boutique de ventes directes avec les légumes de sa ferme. Si elle a du revoir son organisation, elle n'a pas enregistré de manque à gagner. De temps en temps, coup de téléphone impromptu d'Agathe, sa fille de 11 ans confinée à quelques centaines de mètres. Elle bute sur son devoir d'Histoire. Lundi 23 mars, les cinq salariés de la ferme seront tous là, fidèles au poste. Hormis les distances de sécurité, la préparation des plants de pomme de terre se déroulera comme prévu.