Coronavirus : les agriculteurs touchés par la fermeture des marchés

Mardi 24 mars, les marchés sont désormais interdits. Pour les producteurs, c'est le risque de se retrouver bientôt sur la paille. La décision tombe très mal pour une exploitation de l'Aube, où sont élevées près de 1 000 chèvres. "Pour nous, c'est la plus grosse période de production, où les trois quarts du troupeau font leurs petits, donc en ce moment, ce sont de très grosses pertes", explique Yvan Pelletier, propriétaire de l'exploitation. Un appel à la solidarité Sans la vente directe, la ferme a du mal à écouler ses produits et les stocks s'accumulent. L'exploitant risque d'être obligé de jeter. Avec 30% du chiffre d'affaires en moins en quelques jours, la situation est difficilement tenable pour l'exploitation et l'atelier de fabrication à la main de fromages pourrait bientôt être totalement à l'arrêt. Alors, la Fédération des agriculteurs en appelle à la solidarité de la grande distribution pour proposer ses produits en rayon.