Coronavirus: en Afrique du Sud, les trois principales provinces touchées

L’Afrique du Sud est de plus en plus touchée par l’épidémie de coronavirus. La semaine dernière, trois touristes revenant d’Italie avaient été testés positifs. Mercredi 11 mars, six nouveaux individus ont été positifs, portant à 13 le nombre de cas dans la nation arc-en-ciel, dont l’un est dans un état critique à Johannesburg. Le ministre de la Santé se veut rassurant, mais l’inquiétude grandit, car ce sont maintenant les trois principales provinces sud-africaines qui sont touchées.

Avec notre correspondant à Johannesburg, Noé Hochet-Bodin

Une majorité des cas à Johannesburg, trois personnes à Durban et maintenant un cas dans le Cap-Occidental, la province de la ville du Cap. Avec ce dernier patient, c’est la création d’un troisième cluster, un troisième centre de l’épidémie qui s’ouvre dans le pays, soit une difficulté de plus pour le gouvernement sud-africain pour contenir le virus.

Point commun entre ces 13 patients : ils ont tous voyagé en Europe, la plupart en Italie, d’autres au Portugal et en Suisse.

Des écoles fermées…

Deux priorités maintenant: d’abord ces individus sont tous en quarantaine, sous observation médicale. Ensuite, plus laborieux, le travail des enquêteurs pour remonter la trace des autres personnes exposées. Quelques écoles ont déjà fermé pour parer à la contagion.

Le ministre de la Santé Zweli Mhkize rassure pourtant. Ces personnes sont malheureusement passées à travers les mailles du filet, mais les ports et aéroports sont bien équipés, avec au moins deux contrôles pour les voyageurs internationaux, mais pas encore de quarantaine obligatoire comme dans d’autres pays.

L’aéroport de Johannesburg accueillera vendredi les 122 Sud-Africains restés bloqués 50 jours dans la ville de Wuhan, rapatriés par l’armée.

À écouter aussi – Afrique du Sud: l'économie à l'épreuve du coronavirus