Coronavirus en Afrique : "Chacun y va de sa tisane, de sa décoction" contre le virus

Martin Mateso

A Madagascar, la Grande île de l'océan Indien, certains y croient dur comme fer, et pas seulement dans les populations rurales habituées à recourir aux plantes médicinales pour se soigner. Là-bas, des enseignants-chercheurs proposent des recettes pour se protéger médicalement contre le coronavirus. C'est le cas de Herilala Léa Rasoanaivo, enseignant-chercheur à l'université d'Antananarivo, la capitale malgache. Il s'intéresse à une recette à base de feuilles de mûrier, un arbuste aux vertus "antioxydantes" qui contiendrait de la protéine, de l'huile, du sucre et de la fibre.

"Vous prenez trois feuilles de mûrier, cueillies avant le lever du soleil pour qu'elles ne perdent pas leurs potentialités. Puis vous les plongez dans de l'eau chaude à 80° pendant cinq à quinze minutes", explique l'enseignant-chercheur malgache à L'Express de Madagascar. Le journal ne précise pas les doses à prendre, ni pendant combien de temps il faut ingurgiter cette tisane.

Chacun y va de sa tisane, de sa décoction pour se protéger, pour renforcer ses anticorps contre le coronavirus

Editorial du 24 mars

L'Express de Madagascar

Pour l'instant, on ignore tout sur un quelconque effet de ces potions magiques sur le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi