Coronavirus : vers une accélération de la campagne vaccinale en France

Le gouvernement français avait fait l’objet de nombreuses critiques sur son début de campagne vaccinale, jugée trop lente. Mardi 5 janvier, l’exécutif a décidé de rattraper son retard sur nos voisins européens en ouvrant la vaccination aux pompiers, aux aides à domicile et aux seniors indépendants de plus de 75 ans. "Nous allons désormais amplifier, accélérer et simplifier notre stratégie vaccinale", a déclaré Olivier Véran, le ministre de la Santé sur RTL. Des seniors mitigés Dans une résidence pour seniors, un homme de 77 ans est enthousiaste et compte se faire vacciner : "J’ai des antécédents médicaux, notamment cardiaques et pulmonaires, qui font que pour moi, c’est une solution qui me permettra peut-être d’éviter de gros problèmes." D’autres sont plus réticents, à l’instar d’une femme âgée qui préfère attendre et prendre du recul. Pour Axel Kahn, président de la Ligue nationale contre le cancer, cet élargissement est une bonne mesure mais il faut aller encore plus loin et vacciner tous les soignants en priorité, et ce peu importe leur âge.