Coronavirus : 63 plaintes déposées contre Édouard Philippe et ses ministres

Une soixantaine de plaintes a été déposée contre plusieurs membres du gouvernement, a annoncé le procureur François Molins, mercredi 13 mai. Elles visent principalement le Premier ministre Édouard Philippe et le ministre de la Santé Olivier Véran. Ils sont accusés, selon les cas, de mise en danger de la vie d’autrui, de non-assistance à personne en danger ou d’homicides involontaires. Il leur est reproché aussi d’avoir tardé à prendre des mesures pour endiguer la pandémie de Covid-19. Risque politique plus que pénal Le profil des plaignants est varié. Ce sont des particuliers, des associations, des syndicats comme la CGT-Pénitentiaire ou encore des élus locaux. Toutes les plaintes sont en cours d’examen. La cour de justice de la République filtrera ces requêtes avant de diligenter ou non des enquêtes. Les ministres visés risquent des peines pénales classiques. La procédure va prendre plusieurs années. Au-delà d’une condamnation, ces plaintes présentent un risque politique. Le Sénat va ouvrir une commission d’enquête, ce qui rendrait furieux Emmanuel Macron, selon Le Canard enchaîné. Le gouvernement va devoir prouver qu’il n’est ni responsable ni coupable.