Coronavirus : "400 000 entreprises et quatre millions de salariés" sont au chômage partiel, annonce Muriel Pénicaud

franceinfo

Le recours au chômage partiel a été demandé par 400 000 entreprises et 4 millions de salariés, c'est-à-dire "un salarié sur cinq", a annoncé jeudi 2 avril sur franceinfo la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. Ce dispositif a été rendu nécessaire par la crise du coronavirus et le confinement. "On n'a pas d'idée précise de ceux qui vont travailler, mais on sait qu'en gros il y a la moitié de l'activité économique qui fonctionne. Ceux qui vont travailler ont un rôle essentiel pour le pays", a-t-elle affirmé.

>> Coronavirus : suivez en direct les dernières informations sur l'épidémie de Covid-19 et le confinement

La "prime Macron" exceptionnelle de 1 000 euros pourra atteindre 2 000 euros pendant la crise du coronavirus. "Evidemment, c'est d'abord une prime qui permet à des entreprises qui le peuvent et qui le veulent de récompenser les salariés qui vont travailler en présentiel, sur le terrain, et qui font des efforts", a expliqué Muriel Pénicaud. Les 1 000 euros pourront être versés "sans condition".

Il n'y a pas de charge sociales, il n'y a pas d'impôt pour le salarié, il n'y a pas de charges sociales d'impôt pour l'employeur.

Muriel Pénicaud

à franceinfo

Selon la ministre, "s'il y a un accord d'intéressement dans l'entreprise, on pourra aller au-delà, on pourra aller jusqu'à 2 000 euros." (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi