Coronavirus: 365 décès supplémentaires en milieu hospitalier en France

CORONAVIRUS: 365 DÉCÈS SUPPLÉMENTAIRES EN MILIEU HOSPITALIER EN FRANCE

PARIS (Reuters) - Les hôpitaux français ont enregistré 1.696 décès dus au coronavirus depuis le début de l'épidémie, soit 365 nouveaux décès en 24 heures, a annoncé jeudi le directeur général de la santé, Jérôme Salomon.

La France compte 29.155 cas confirmés par test PCR et 13.904 personnes hospitalisées dont 3.375 graves en réanimation, a-t-il ajouté.

Parmi les décès à déplorer, figure une adolescente âgée de 16 ans, a souligné Jérôme Salomon.

Les nouveaux décès représentent une hausse de plus de 27% en 24 heures après une augmentation de 21% enregistrée mercredi.

Le directeur de la santé est par ailleurs revenu sur la parution ce jeudi au Journal officiel d'un décret encadrant la prescription de la chloroquine, un traitement qui suscite une vive controverse dans le milieu médical et dans la sphère politique.

"Cela permet de garantir une poursuite du traitement des patients qui sont traités depuis plusieurs années pour une pathologie chronique par cette molécule mais aussi, ça permet, par un dispositif d'autorisation temporaire d'utilisation, de faire bénéficier certains patients atteints du coronavirus de cette piste thérapeutique.

"Notre stratégie est d'adapter rapidement nos décisions pour toujours mieux protéger les Français. Nous devons respecter l'exigence scientifique pour toutes les décisions de traitement et tout faire pour soutenir et développer vite la recherche au profit des patients."

Traitement contre le paludisme, l'hydroxychloroquine a obtenu des résultats prometteurs lors d'une étude menée sur un nombre réduit de patients à Marseille sous la houlette du professeur Didier Raoult mais son utilisation suscite le débat au sein de la communauté médicale.


(Marc Angrand et Nicolas Delame)