Coronavirus : en 2016, déjà, un roman de l'écrivain sud-africain Deon Meyer prédisait une réalité proche de l'actuelle pandémie

Laurent Ribadeau Dumas

L'Année du Lion (titre original en afrikaans Koors, Fever en anglais, les deux voulant dire la fièvre), écrit par Deon Meyer et publié en 2016, racontait une incroyable histoire de... coronavirus animal se transmettant à l'homme et se propageant sur toute la planète à la vitesse des avions de ligne. Et ce quatre ans avant l'affaire du Covid-19 ! A l'époque, ce livre semble être passé relativement inaperçu de la critique. Deon Meyer, ancien journaliste de 61 ans et auteur d'une quinzaine de livres (écrit en afrikaans), est surtout connu pour ses romans policiers qui reflètent la difficile réalité sud-africaine. Publié en France chez Seuil, il a notamment obtenu le Grand prix de la littérature policière en 1996.

L'histoire

Quatre ans après la sortie de L'Année du Lion en Afrique du Sud, se replonger dans les détails du livre fait froid dans le dos.
L'auteur raconte ainsi l'histoire d'un coronavirus, fusion d'un virus humain et de chauve-souris, qui passe à l'homme et se propage à l'ensemble de la planète à la vitesse des avions de ligne. Les frontières se referment. La peur permanente de l'autre, vu comme un vecteur de la maladie, s'installe en règle absolue de survie. 95% de l'humanité va mourir. Parmi les rescapés figurent Willem Storm et son fils, Nico, qui n'ont pas d'autre (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi