Coronavirus : pour éviter les procès, des employeurs peu scrupuleux font signer des décharges à leurs salariés

1 / 2

Coronavirus: pour éviter les procès, des employeurs peu scrupuleux font signer des décharges à leurs salariés

Avec l'épidémie de coronavirus, les employeurs peuvent craindre de se voir reprocher devant la justice de ne pas avoir tout mis en œuvre pour éviter la contamination de leurs salariés. Certains ont eu l'idée de leur faire signer des décharges de responsabilité, un procédé illégal.

L’entreprise a une obligation légale de protéger la santé de ses employés. L'épidémie de coronavirus les oblige à mettre en place tous les moyens pour leur éviter une contamination, en mettant à leur disposition du gel hydroalcoolique, des masques ou tout autre aménagement de leur lieu de travail. Mais certains employeurs craignent d'être traînés devant les tribunaux par des employés qui auraient été contaminés.

Leur parade : faire signer des décharges de responsabilités à leurs salariés, a pu constater le Journal du dimanche, qui a consulté plusieurs de ces documents. Sur l'un d'entre eux, l'employeur demande au signataire d'attester "venir exercer mon activité professionnelle de mon propre chef et m'engage à n'exercer aucun recours contre la société XX en cas de contamination par le Covid-19".

Sur un autre document, l'employeur demande à son salarié de reprendre le travail "en toutes connaissances de causes et des dangers encourus concernant le Covid-19", soit de poser des jours de congés ou des jours de congés sans solde.

Une pratique qui fait bondir Quentin Leyrat, qui œuvre au sein d'une union locale CGT dans l'Aveyron et également défenseur prud'homal.

"Les salariés se retrouvent plongés dans une double angoisse: celle d'aller travailler en n'étant pas suffisamment protégés. Et celle de perdre leur emploi s'ils ne signent pas ces documents, explique-t-il auprès du journal, Ils n'ont pas le pouvoir de refuser".

Mais (...)

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :

À lire aussi