Coronavirus : des étudiants en pharmacie à Marseille ont-ils dû trancher le débat sur l'hydroxychloroquine lors d'un examen ?

franceinfo

Ce sont deux sujets d'examen qui ont relancé la polémique sur l'utilisation de l'hydroxychloroquine dans la prise en charge médicamenteuse contre le coronavirus. Deux intitulés sur lesquels ont planché les étudiants de troisième et de sixième année de pharmacie de l'université de la Timone, à Marseille, portaient sur cet antipaludéen.

Un utilisateur de Twitter a publié mardi 23 juin une capture d'écran d'un énoncé d'examen proposé à ces étudiants (en pharmacie et non en médecine, comme indiqué dans ce tweet). On peut y voir une ordonnance médicale à commenter, sur laquelle figure une prescription de Plaquenil, le nom commercial en France de l'hydroxychloroquine. Le sujet lui a été envoyé par un étudiant qui dénonce un "forcing", une façon d'obliger les candidats à donner leur opinion sur un sujet polémique. Et ce, bien que rien n'indique dans l'énoncé qu'il faille prendre parti en faveur du traitement proposé par le professeur Didier Raoult, directeur de l'IHU de Marseille et grand défenseur de cette molécule contre le Covid-19.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi