Coronavirus : des étudiants en médecine à la rescousse

Pas de répit pour les équipes du Samu 77. Les appels s'enchaînent, les questions se succèdent pour cerner la gravité des cas et les orienter. Pour faire face à un pic de 7 000 appels quotidiens, l'hôpital de Melun (Seine-et-Marne) a demandé l'aide d'étudiants en médecine. "Ils viennent par groupe de quatre, de façon à être présents de 8 heures du matin à minuit", explique François Dolveck, chef du département médecine d'urgence. Deux jours de formation Une trentaine d'étudiants de deuxième et troisième année sont déjà opérationnels après deux jours de formation. En cas de doute, soupçon ou inquiétude, les étudiants peuvent s'appuyer sur la présence d'une auxiliaire de régulation médicale ou d'un médecin chevronné. Grâce à ces renforts, le Samu 77 répond à 90% des appels et le temps d'attente a diminué. Ces étudiants sont montés au front contre ce virus.