Coronavirus : une étude américaine dévoile les lieux de contamination les plus importants

Des chercheurs américains ont publié une étude sur les lieux de contamination au coronavirus mardi 10 novembre, dans la revue Nature. "L'université de Stanford a mené une étude originale parce que elle s'est basée sur les téléphones portables de 98 millions d'Américains dans dix des plus grandes métropoles des États-Unis, indique le journaliste et médecin Damien Mascret, en direct du plateau du 13 Heures, jeudi 12 novembre. Les chercheurs se sont aperçus qu'il y avait des lieux probables de contamination". "Il y a aussi les lieux de rassemblements religieux" Il s'agit notamment des restaurants et des bars, et, plus généralement, des lieux où l'on enlève le masque, où l'on reste longtemps, et où il y a du monde. "Il y a aussi les lieux de rassemblements religieux, ou encore les lieux de restauration rapide : même si on ne reste pas longtemps, on enlève le masque, donc on risque de se contaminer", reprend Damien Mascret. En revanche, les magasins sont dix fois moins à risque que les endroits précédemment cités.