Coronavirus aux États-Unis: Trump promet des aides pour les fermiers et les éleveurs

·2 min de lecture

Aux États-Unis, une nouvelle enveloppe va être débloquée cette fois pour soutenir la filière agricole. Donald Trump l’a annoncé ce mardi, 19 milliards de dollars vont aller aux producteurs et fermiers qui doivent faire face à une baisse importante de revenus en raison de la pandémie de coronavirus. Une aide stratégique, le président sait que les agriculteurs représentent une partie importante de son électorat.

De notre correspondante à New York,

Entouré de sa fille Ivanka, du secrétaire à l’Agriculture et de représentants de l’industrie agricole, Donald Trump l’annonce en grande pompe : une aide supplémentaire sera accordée aux fermiers, éleveurs, agriculteurs américains affectés par la crise sanitaire et la fermeture de restaurants.

« Nous débloquons 19 milliards de dollars pour soutenir nos producteurs, maintenir notre chaîne d’approvisionnement et apporter une aide alimentaire aux familles. 19 milliards de dollars », a déclaré le président américain.

Cette enveloppe s’ajoute aux milliards déjà mis en place pour aider les Américains depuis le début de la pandémie de Covid-19. Les agriculteurs et fermiers qui en ont besoin pourront s’inscrire dès la fin du mois de mai pour en bénéficier.

Le président américain a profité de cette annonce pour lancer un appel à ses électeurs du monde agricole, se permettant une nouvelle fois la comparaison avec le président Lincoln.

« Je crois qu’on est bien avec les fermiers,a-t-il lancé. Mais qui ne le serait pas ? Qui ne le serait pas avec Trump ? Je vous le dis, il faut peut-être revenir à Abraham Lincoln pour trouver un président qui a pris autant soin des fermiers que Trump. »

Pour défendre la filière de la viande, Donald Trump a par ailleurs laissé entendre qu’il fallait revoir les accords commerciaux avec certains pays qui fournissent du bétail aux Etats-Unis : « Nous avons du bon bétail chez nous. Nous sommes auto-suffisants », a insisté le président américain.

À lire aussi : Coronavirus : la production américaine de porc chute, Trump ordonne le maintien de l'activité