Coronavirus : un élevage de visons contaminé en France

À Champrond-en-Gâtine (Eure-et-Loir), l’accès à l’élevage où des visons ont été contaminés par le Covid-19 est interdit. Le propriétaire du domaine n’a pas souhaité s’exprimer, tandis que le ministère de l'Agriculture, qui a réalisé ses analyses, a ordonné l’abattage de ces 1000 bêtes. Qu’est-qui rend le vison, un animal prisé par sa fourrure, aussi sensible au coronavirus ? Un virus animal qui pourrait engendrer une mutation "Le système d’élevage des visons, ce sont des bâtiments fermés qui font que les animaux grouillent. Il y a des aérosols, et ceci explique la transmission du virus du vison à l’homme", explique Jeanne Brugère, vétérinaire. Le virus animal, une fois transmis à l’homme, pourrait-il limiter l’efficacité du vaccin ? L’alerte est venue du Danemark, le principal producteur européen de vison. "On craint l’apparition d’une mutation, qui pourrait peut-être se répandre chez l’homme", explique le docteur et journaliste Damien Mascret.