Coronavirus: échos d'une France confinée, 40e jour

Coronavirus: échos d'une France confinée, 40e jour

Paris (AFP) - La vie chacun chez soi: d'une manifestation de routiers pour les soignants à Nantes à la distribution de tulipes dans les Ehpad du Nord-Pas-de-Calais, échos d'une France sous cloche samedi, au 40e jour de confinement.

. Amende de 38 euros pour les pollueurs

En Seine-Saint-Denis, Le Raincy poursuit sa croisade contre les incivilités pendant la crise sanitaire. Après un arrêté anti-crachats le 30 mars, le maire Jean-Michel Genestier a interdit de jeter mouchoirs, gants et masques usagés sur la voie publique. La ville justifie ce nouvel arrêté, pris le 15 avril, par la volonté de "limiter la propagation des maladies infectieuses, et notamment le coronavirus". Les contrevenants s'exposent à une amende de 38 euros dressée par la police municipale.

. Manif de routiers pour les soignants

Une quarantaine de routiers ont défilé vendredi soir dans le centre-ville de Nantes et convergé vers le CHU de la ville "pour apporter leur soutien au personnel soignant", relate la police de Loire-Atlantique sur son compte Twitter. Le cortège de camions était escorté par la police qui en a profité pour dire à son tour "merci à tous ces chauffeurs également en 1ère ligne face au Covid-19".

. Une "faites de la musique" pour les soignants

Le département du Loir-et-Cher organise dimanche une "Faites de la Musique" avec la publication sur la page Facebook du département des prestations musicales des habitants mais aussi, le même jour, des concerts de l'Ensemble Orchestral de Loir-et-Cher dans les hôpitaux de Blois, Vendôme et Romorantin-Lanthenay" pour rendre hommage aux soignants et aux patients de ces établissements.

. Des tulipes pour les Ehpad

"Remercier le personnel soignant et égayer le quotidien des résidents qui n'ont plus de visite": depuis le week-end de Pâques, un exploitant horticole livre aux Ehpad du Nord-Pas-de-Calais les tulipes qu'il cultive à travers la région, et qui ne trouvent plus preneurs à cause du confinement.

Avec une équipe d'une petite dizaine de personnes, Baudouin Bonduelle, 27 ans,gérant de "La cueillette fleurie", a cueilli 45.00 tulipes, blanches, jaunes, rouges, violette, qu'il a distribuées à 20 maisons de retraites, et doit encore en offrir à 10 autres.

"C'est une denrée périssable, dans trois semaines il n'y en a plus, ce sera de toute façon une saison déficitaire, alors j'ai voulu apporter de la gaité dans les Ehpad", ajoute-t-il, aidé par une cagnotte en ligne pour couvrir les coûts de transport et payer son équipe.

burs-asm/blb/swi