Coronavirus : "Ça fait très film de science-fiction", réagit Stéphane Brogniart, après une traversée de l'Atlantique entamée avant le confinement

franceinfo

"Il y a en Martinique une véritable préoccupation qui est justifiée (par rapport à l'épidémie de coronavirus) mais qui pour moi est bizarre. Pour le coup, ça fait très film de science-fiction", a réagi lundi 27 avril sur franceinfo, Stéphane Brogniart qui vient de traverser l'Atlantique à la rame. Il est parti avant la mise en place du confinement, le14 février, des Canaries et est arrivé en Martinique, dimanche 27 avril à 12h45 (heure locale) où il a accosté sur l'îlet Cabrit avant de se présenter au port du Marin.

>> Coronavirus : retrouvez les dernières informations dans notre direct

Le rameur a été très surpris de découvrir les mesures de distanciation sociale, quand il "est allé faire les courses dans une supérette à la marina au port du Marin [Martinique] où tout est fermé et dans la supérette avec des lignes pour attendre, du scotch par terre. On me dit que je n'ai pas le droit d'avancer avant que la personne qui me précède ait passé la ligne devant elle. On désinfectait le caddie", a-t-il détaillé.

Comité d'accueil réduit à l'arrivée

Stéphane Brogniart a ramé "12 à 13 heures par jour" avec des "conditions qui n'étaient pas favorables, j'avais très peu de vent, très peu de courant, j'ai même fait de la marche arrière". En plein milieu de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi