Coronavirus : "Ça fait six mois que les étudiants vivent un jour sans fin"