Coronavirus : à son tour, l'Afrique du Sud ferme ses frontières et ses écoles

·2 min de lecture

Le 15 mars, l'Afrique du Sud a fermé ses frontières avec tous les pays à risques. Mercredi 18 mars, toutes les écoles du pays seront fermées. Dans le même temps, tous les rassemblements de plus de 100 personnes sont interdits. Si le pays ne compte pas encore de décès, le nombre de cas de malades du coronavirus ne cesse de croître. Le président Cyril Ramaphosa a annoncé ce 15 mars que le pays dénombrait 61 cas et que la transmission à l'intérieur du pays avait commencé.

Dans le même temps, le président a annoncé des mesures d'accompagnement pour soutenir l'économie nationale, car bien sûr les conséquences risquent d'être sévères pour un pays déjà vacillant. "Cela consistera en un train de mesures notamment fiscales qui seront prises en accord avec les entrepreneurs et le monde syndical", a précisé Cyril Ramaphosa.

Quels risques pour l'économie ?

La fermeture des frontières, qui s'entend aussi par la suspension des liaisons aériennes, va considérablement toucher le tourisme dans le pays. Au total, 35 points d'entrée terrestre et six des huit ports devraient être fermés.

Première conséquence, la bourse de Johannesburg (JSE) a dévissé le 16 mars et a perdu 6% atteignant son plus bas niveau depuis 2013. Et le pire reste sans doute à venir. Le rand, la monnaie nationale, a quant à elle perdu 1,94% face au dollar. Or, le pays se débat dans une crise qui n'en finit pas.

Près du tiers de la population (29,1%) est déjà au chômage. Le secteur (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi