Coronavirus : à quels scénarios les Niçois peuvent-ils s'attendre ?

·1 min de lecture

Ils devaient être fixés dimanche soir, ils devront finalement patienter jusqu’à lundi, en fin de matinée. Les Niçois attendent toujours de savoir quelles mesures sanitaires supplémentaires seront décrétées pour lutte contre la propagation du coronavirus. Le nombre de contaminations explose dans le département des Alpes-Maritimes, avec un taux d'incidence de 700 cas pour 100.000 habitants, trois fois plus élevé qu'au niveau national. Un confinement le week-end a été envisagé, mais Matignon traîne pourtant à arbitrer. Et les Niçois s’exaspèrent.

 >> EN DIRECT - Coronavirus : suivez l'évolution de la situation lundi 22 février

"On ne confine pas, même qu'un seul département, à la légère"

Si l’exécutif tarde à trancher, c’est que l’enjeu est de taille et qu’il ne veut laisser aucun détail de côté. "On ne confine pas, même un seul département, à la légère. Il est normal que la décision puisse prendre du temps", justifie-t-on à Matignon.  Après une concertation de près de trois heures, samedi, avec différents acteurs locaux, le préfet a remis dimanche ses propositions à l'exécutif.

Pour les élus du territoire, une hypothèse tient la corde, celle d'un confinement ciblé le week-end. Ils évoquent aussi une jauge diminuée dans les magasins, et le port généralisé du masque. Mais un conseiller ministériel s'interroge : "si on ferme les commerces le week-end, n'est-il pas préférable de fermer complètement ?" L'idée, c'est d'éviter des "choix abscons" poursuit-il, se remémorant la fe...


Lire la suite sur Europe1