Coronavirus : à l'hôpital de Melun, on repousse les limites humaines et matérielles, "on fait avec ce qui reste"

Etienne Monin

En Île-de-France, les services de réanimation sont au bord de la saturation. Mercredi 1er avril, 36 malades ont été évacués par train vers la Bretagne. Au centre hospitalier de Melun (Seine-et-Marne), le système médical tient encore le coup grâce au dévouement et à une extraordinaire capacité d'adaptation du personnel.

Le service pédiatrie réquisitionné

À deux pas du respirateur, figé sur la porte de la chambre, un petit autocollant d’enfant reste accroché, dernière trace de ce qu’était le service avant l’épidémie. Le centre hospitalier de Melun a considérablement élargi la surface de la réanimation. Elle empiète maintenant sur la salle de réveil et sur ce service pédiatrie, équipé la semaine dernière."Sur les secteurs où il y avait des lits disponibles et où l'on pouvait assez facilement s'étendre, nous avons récupéré de la surface pour pouvoir faire une douzaine de lits supplémentaires", explique le docteur Mehrane Monchi, chef du service de réanimation.

On fait au mieux avec ce qu'on a mais c'est vrai que je ne pensais pas vivre ça dans ma jeune carrière.

Idriss, interne venu en renfort

à (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi