Coronavirus : à l'Assemblée, Édouard Philippe défend sa gestion de la crise

·1 min de lecture

Très attendue, son audition a duré près de trois heures. Mercredi, Édouard Philippe a été entendu à l'Assemblée nationale par la commission d'enquête sur l'épidémie de coronavirus. L'occasion pour l'ancien Premier ministre de défendre sa gestion de la crise sanitaire. 

>>Retrouvez tous les journaux de la rédaction d'Europe 1 en replay et en podcast ici

Édouard Philippe l'a reconnu, ce virus "nous a surpris par sa nature". Et s'est abrité derrière les scientifiques qui découvraient eux-mêmes le virus. Au coeur des débats, une question : celle des masques. Sur ce sujet, l'actuel maire du Havre a également concédé une erreur de communication. "J'ai dit à un 13h de TF1 que le port du masque en population général n'avait aucun sens. Pourquoi je l'ai dit ?Parce que des médecins me l'avaient dit. Aujourd'hui, la doctrine a changé", a expliqué Édouard Philippe.

L'ex-locataire de Matignon a aussi été interrogé sur le fiasco des municipales. Pour lui, maintenir le premier tour était la moins mauvaise décision à ce moment-là. "Comment on fait en sorte, un samedi soir, que les élections n'aient pas lieu le lendemain ?", a-t-il interrogé. "Vous imaginez l'...


Lire la suite sur Europe1