Coronavirus : à quoi joue Donald Trump, alors que les Etats-Unis pourraient devenir le nouvel épicentre de la pandémie ?

Violaine Jaussent

Il oscille entre appels à l'unité nationale, tweets vengeurs et calculs électoraux. Donald Trump envoie des signaux confus, voire illisibles, à une Amérique confrontée à l'avancée galopante du coronavirus. Selon le dernier rapport quotidien de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), publié lundi 23 mars dans la soirée, les Etats-Unis ont vu le nombre de personnes testées positives au Covid-19 et le nombre de morts doubler en 24 heures. Le pays comptait, mardi 24 mars en début d'après-midi, 600 morts et plus de 50 000 cas officiellement diagnostiqués, selon le comptage tenu par l'université Johns Hopkins, qui fait référence. Des chiffres qui font des Etats-Unis le troisième pays en nombre de cas recensés, derrière la Chine et l'Italie, avec un épicentre à New York, où sont enregistrés la majorité des décès. Malgré tout, le président américain critique les mesures de confinement recommandées par les autorités sanitaires. Mais à quoi joue Donald Trump ?

>> Suivez les dernières infos liées à l'épidémie de coronavirus dans notre direct

Il souffle le chaud et le froid sur les mesures à prendre

Le président américain a d'abord minimisé et moqué la menace sanitaire pendant plusieurs semaines. En campagne pour la présidentielle prévue à la fin de l'année, il a lancé devant une foule (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi