Coronavirus à Grenoble : Appel aux volontaires pour tester l’efficacité de l’hydrogène sur le Covid-19

·1 min de lecture

ESSAIS CLINIQUES - Les participants à l’étude doivent boire de l’eau enrichie en hydrogène deux fois par jour pendant 21 jours

Des chercheurs du CHU de Grenoble ont lancé un appel aux volontaires afin de pouvoir poursuivre leurs études sur l’utilisation de l’hydrogène contre le coronavirus. Dès l’apparition du Covid-19, ils avaient en effet commencé des essais cliniques avec des sujets âgés de plus de 60 ans. L’âge minimum avait été porté à 40 ans en mai, raconte France 3 Auvergne Rhône-Alpes. Les médecins recherchent désormais des individus de plus de 18 ans.

Pour participer à l’étude, ils doivent présenter « des symptômes de Covid aigu, depuis au moins 5 jours », a précisé Jean-Luc Bosson, le professeur de santé publique à Grenoble Alpes Université. Le déroulement des travaux est menacé par le manque de participants. 200 nouveaux sujets se sont récemment inscrits mais « il nous faudrait au moins 500 personnes », a estimé le médecin.

Enrayer les mécanismes inflammatoires

Les chercheurs sont malgré tout confiants et assurent que l’hydrogène pourrait atténuer de 30 % les symptômes inflammatoires du coronavirus. « Il n’y a aucun risque, la molécule est petite, a expliqué Jean-Luc Bosson. […] Elle est capable de capturer les espèces réactives de l’oxygène, des espèces qui déclenchent des mécanismes inflammatoires ».

Les volontaires, dont certains sont en Tunisie ou en Serbie, doivent (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Grenoble : Un jeune homme de 20 ans meurt après une chute du 9e étage
Bourgoin-Jallieu : Une lycéenne attaque une camarade à la machette en plein cours
Isère : Un hélicoptère de la sécurité civile s'écrase, un mort et quatre blessés

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles