Coronavirus : à Chantilly, l'hôpital privé vient en aide à l'hôpital public

Cécilia Arbona, franceinfo

À l’hôpital "Les Jockeys" de Chantilly, tout un étage est désormais dédié au Covid-19. A l'entrée de l'établissement privé, toute personne doit se soumettre à un contrôle de la température. "Le jour où l'on pourra faire une sérologie pour le savoir, on pourrait avoir 60 % des habitants de l'Oise positifs au Covid-19, et parmi les soignants, 80 %", estime le Dr François Zanaska, cardiologue et coordinateur de l'unité Covid-19, persuadé que le virus a contaminé plus de monde qu'on ne le pense dans l'Oise.

>> Coronavirus : suivez en direct les dernières informations sur le confinement et l'épidémie de Covid-19

L'hôpital privé doit s'adapter

Le Dr Zanaska s'attend également à avoir "entre 20 et 30 %" du personnel en arrêt maladie "dans les dix jours qui viennent" du fait des contaminations au sein de l'hôpital. Pour palier à ces absences, il lance un appel aux bonnes volontés et espère pouvoir bientôt compter sur l'appui de kinés qui "ne travaillent plus et sont donc très disponibles. Ils vont pouvoir aider", assure le cardiologue. La prise en charge de patients en réanimation nécessite en effet d'importants moyens. "Il faut cinq personnes pour (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi