Coronavirus à Bordeaux : Lignes menacées, projets d’extension abandonnés… la crise a rendu incertain l’avenir de l’aéroport

Elsa Provenzano
·1 min de lecture

CRISE - La sénatrice Nathalie Delattre (Modem) a adressé un courrier au gouvernement ce mercredi dans lequel elle s’inquiète pour l’avenir de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac

Les conséquences de la crise sanitaire pèsent lourd sur l’aéroport de Bordeaux. Soumis aux mêmes contraintes que les autres, il a en plus du faire face au mois de mars 2020 à la fermeture de la navette Bordeaux Orly et de la ligne Bordeaux-Lille. Et selon Nathalie Delattre (Modem), vice-présidente du Sénat, les fermetures de lignes domestiques de la compagnie Air France pourraient continuer : « La direction de la compagnie prévoit de supprimer 114 postes sur les 176 équivalents temps plein rien qu’à Bordeaux pour le personnel au sol. Après le Bordeaux Orly, c’est le Bordeaux-Nice, et le Bordeaux-Marseille qui sont aujourd’hui menacés. »

Des incertitudes sur plusieurs lignes

« Je ne crois pas qu’elles seront retirées à court terme, ce sont de grosses lignes et il y aurait un coup d’arrêt commercial fort, réagit auprès de 20 Minutes Jean-Luc Poiroux, directeur du développement de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac. Ces lignes sont toujours exploitées et nous n’avons pas eu de message d’Air France sur ces supp(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Bordeaux: Faut-il s'inquiéter ou se réjouir de la croissance impressionnante de l'aéroport ?
Bordeaux: Navette autonome, tram-train, bus en site propre... Les pistes pour améliorer la desserte de l'Aéroparc
Aéroport de Mérignac : Les agents de sûreté en grève illimitée