Une cornée artificielle rend la vue à des aveugles

Notre cornée est l'écran transparent qui recouvre la partie avant de l'œil et protège l'iris et la pupille ; elle est composée de différents types de collagène. Avec le temps, cette structure peut s'amincir, ce qui entraîne un renflement de la cornée vers l'extérieur et une distorsion de la vision — ou kératocône.

Or, la perte de transparence de la cornée constitue l’une des principales causes de cécité dans le monde. Dans le monde, environ 12,7 millions de personnes sont en attente d’une greffe de cornée et seule, une personne sur 70 parvient à en bénéficier. En particulier, la grave pénurie de cornées issues de donneurs pèse lourdement sur les pays à revenus faibles et intermédiaires en Asie, en Afrique et au Moyen-Orient.

Les chercheurs de l’étude parue dans Nature Biotechnology ont tenté de contourner le problème avec la mise au point d’un implant composé de protéines de collagène provenant de la peau de porc, ressemblant à la cornée humaine. Bien évidemment, les molécules utilisées ont été hautement purifiées et produites dans des conditions strictes pour un usage humain.

Une nouvelle méthode chirurgicale moins invasive et plus sûre

Le matériau de bio-ingénierie a été inséré de manière simple dans la cornée du receveur, sans avoir à retirer cette dernière. En effet, il faut savoir que les chirurgiens enlèvent d’ordinaire la cornée d’un patient atteint de kératocône de stade avancé pour la remplacer par la greffe. Avec cette nouvelle méthode chirurgicale, aucun point de suture n’est nécessaire ; seule, une petite incision permet l’insert de l’implant dans la cornée existante. Les chercheurs rapportent que la méthode, moins invasive, s’avère plus sûre qu’une greffe de cornée classique.

Photographies avant l’opération (à gauche) et un jour après l’opération (à droite), les flèches indiquent un changement immédiat d’épaisseur et de courbure dans la cornée centrale. © M. Rafat et al., 2022
Photographies avant l’opération (à gauche) et un jour après l’opération (à droite), les flèches indiquent un changement immédiat d’épaisseur et de courbure dans la cornée centrale. © M. Rafat et al., 2022

Dans le cadre de l’étude clinique, des chirurgiens en Inde et en Iran — où de...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura