Corinne Masiero nue aux César 2021 : des députés interpellent le procureur pour "exhibition sexuelle"

·1 min de lecture

Des députés de droite interpellent le Procureur de la République de Paris après l'apparition nue et très commentée de Corine Masiero aux Césars 2021.

Quatre jours après la cérémonie des Césars 2021, Corine Masiero, apparue totalement nue sur scène, l'une des séquences les plus commentées de la soirée, continue de faire parler. Dix députés de droite ont décidé d'interpeller le Procureur de la République de Paris, ce mardi 16 mars, pour "exhibition sexuelle". C'est ce que nous apprend un tweet de Destination Ciné, qui publie la lettre de Julien Aubert, député de Vaucluse et vice-président des LR, adressée au tribunal judiciaire de Paris. "L'exhibition sexuelle imposée à la vue d'autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d’un an d’emprisonnement et 15 000€ d’amende", y écrit le député LR citant un article du Code pénal.

Selon ces députés, les conditions cumulatives nécessaires à l'existence de ce délit ont été réunies lorsque la comédienne Corine Masiero s'est dénudée en soutien aux intermittents du spectacle. Ces derniers attirent également l'attention du Procureur de la République de Paris sur l'horaire de diffusion de la cérémonie et de l'audience, parmi laquelle se trouvaient des enfants. "Autrefois, Canal+ enlevait le haut et le bas à des horaires beaucoup plus tardifs et surtout cryptés...", peut-on lire.

Un "coup de pute" pour certains, "un spectacle tout de même déplorable et dégoûtant" pour d'autres, la prestation de Corine Masiero n'a laissé personne indifférent. L'actrice du Capitaine Marleau assume et a répondu aux critiques parfois très virulentes dans les colonnes du Parisien "Il y a toujours (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Ce contenu peut également vous intéresser :

Brigitte Macron : à quoi sert vraiment son Institut des Vocations pour l'Emploi ?
VIDÉO - Le Dr Martin Blachier perplexe sur les effets du confinement
Corinne Masiero répond à Roselyne Bachelot : "Elle s'est barrée"
"On passe pour des guignols" : la décision d’Emmanuel Macron sur AstraZeneca ne satisfait personne
Qui est Aurélien Wiik, vedette du "Canal des secrets" sur France 3 ?