Comme Corinne Masiero, des occupants d'un Théâtre à Lille se mettent "à poil"

Caurentin Courtois et Pierre Tremblay
·1 min de lecture
Comme Corinne Masiero, des occupants d'un Théâtre à Lille se mettent "à poil"
Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

POLITIQUE - Plusieurs centaines d’intermittents et professionnels de la culture se sont rassemblés ce vendredi 26 mars dans une ambiance festive à Lille, réclamant notamment la réouverture des lieux de culture et des mesures d’aide d’urgence.

Comme vous pouvez le voir dans la vidéo en tête d’article, plusieurs occupants du Théâtre du Nord à Lille se sont mis ”à poil”, reproduisant le mode d’action de Corinne Masiero lors de la cérémonie des César 2021.

L’entrée du Théâtre du Nord était aussi occupée par des membres de la coordination des Interluttants du Nord et de la SFA-CGT (syndicat français des artistes interprètes). “Pourquoi les églises et pas les théâtres?”, “On n’arrête pas un peuple qui danse”, clamaient notamment leurs pancartes alors que les manifestants chantaient, improvisant parfois quelques pas à deux, avant de s’espacer pour respecter une certaine distance.

“Aujourd’hui, nous occupons le Théâtre du Nord, le Théâtre Sébastopol, le Théâtre du Channel, le Colisée de Roubaix et depuis hier, la Comédie de Béthune”, a lancé au micro un représentant de la SFA, critiquant les mesures “aussi contradictoires qu’arbitraires” d’un gouvernement, qui “n’a pas réussi à protéger la population du virus”.

“On est venus reprendre la place, dans un mouvement national (...) pour des revendications propres à notre secteur et qui s’élargissent à la contestation de la réforme de l’assurance chômage (...) parce que la précarité s’étend et que la possibilité de vivre d...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.