Corentin, infecté par la variole du singe, nous raconte les douleurs « très difficiles à supporter »

Corentin Hennebert, 27 ans, auteur et metteur en scène pour une jeune compagnie de théâtre à Paris, fait partie des 552 personnes touchées par la variole du singe en France. Avant de contracter la maladie et de vivre des symptômes terribles, il ne savait presque rien de ce virus qui se propage comme une traînée de poudre en Amérique du Nord et en Europe depuis plusieurs mois maintenant.

Ses premiers symptômes sont peu spécifiques : « Je n'ai pas du tout soupçonné que c'était la maladie. » Il ressent de la fièvre et des courbatures. « Premier réflexe, en 2022, j'ai pensé à la Covid-19, mais le test est négatif. » Il pense alors avoir pris froid à cause de la climatisation qui tourne à plein régime face aux chaleurs qui étouffent la France. « Je suis très sensible aux différences de température », raconte-t-il. Et puis, le 21 juin 2022, les premières lésions cutanées apparaissent au niveau de sa muqueuse anale. « J'ai cru que c'était des hémorroïdes. J'ai enchaîné des nuits blanches parce que je n'arrivais plus à m'allonger, plus trop à marcher, les transports en commun, c'était compliqué. »

Variole du singe : les symptômes de cette épidémie ne ressemblent pas à ceux qu'on connaissait

Corentin, 27 ans, a contracté la variole du singe. Il nous raconte son histoire. © Corentin Hennebert
Corentin, 27 ans, a contracté la variole du singe. Il nous raconte son histoire. © Corentin Hennebert

Une maladie douloureuse qui ne concerne pas que la communauté homosexuelle

Les messages sur son expérience, qu'il a postés sur Twitter, lui ont coûté une vague d'homophobie, puisque la variole du singe a d'abord touché la communauté gay – mais pas uniquement. Le jeune homme a été contaminé à l'occasion d'un rapport intime avec un partenaire qui ne présentait aucun signe de la maladie, cinq jours avant le début de ses symptômes. « Ce n'est pas une maladie de gay et il n'y a aucune honte d'être malade. »

Aujourd'hui, trois femmes et un enfant ont été infectés par la maladie en France. Les messages de Corentin ont aussi permis de libérer la parole : des infectés par le virus de la variole...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles