Comment les corbeaux ont conquis le monde

Il sait imiter des voix. Il a de la mémoire. Il sait utiliser des outils. Il sait résoudre des problèmes plutôt complexes. Il a même une certaine maîtrise de lui-même. Le corbeau, c’est désormais établi, est un animal particulièrement intelligent. Ce qui est peut-être un peu moins connu, c’est que le corbeau fait partie de l’un des groupes d’oiseaux les plus répandus au monde.

Bêtes de science : le cerveau des corbeaux n’en finit pas d’étonner

Rappelons que le terme corbeau est en fait utilisé pour désigner différentes espèces du genre Corvus, un genre de la famille des corvidés — à laquelle appartiennent aussi les geais et les pies. Et alors que les autres membres de cette famille sont restés plutôt concentrés dans certaines régions de la Planète, les corbeaux, eux, ont connu une expansion rapide dans le monde entier.

Ce qui leur a permis de conquérir ainsi le globe, c’est d’abord leur étonnante capacité de vol. Elle leur a ouvert la voie vers de nouvelles contrées. « Mais il est aussi important de se demander ce qui a permis aux corbeaux de survivre une fois arrivés dans ces nouveaux environnements », précise Carlos Botero, professeur en biologie, dans un communiqué de l’université de Washington à Saint-Louis (États-Unis). Les travaux qu’il a menés avec son équipe montrent que les corbeaux doivent en fait véritablement leur succès à leur capacité hors norme à s’adapter à différents habitats.

Une question de physique et d’intelligence

Les chercheurs ont étudié des corbeaux en Europe et aux États-Unis. Ils ont observé qu’ils présentent des ailes plus longues, des corps plus grands et des cerveaux relativement plus volumineux que les autres corvidés. De quoi imaginer que le secret de la conquête du monde...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles