Les coraux, victimes collatérales de la bataille en mer de Chine méridionale

Libération.fr
L'atoll de Scarborough, photographié le 12 mars 2016.

Alors que Pékin s'apprêterait à bétonner un nouvel îlot, les scientifiques s'alarment des conséquences écologiques sur un des écosystèmes les plus riches au monde.

Le béton n’a pas fini de couler en mer de Chine méridionale. Ce week-end, un officiel chinois a révélé que la Chine compte bâtir une «station météo» sur l’atoll de Scarborough, situé à 230 km des côtes philippines, qu’elle s’était accaparé en 2012. Une avancée politique symbolique pour Pékin, mais aussi la crainte de nouveaux désastres environnementaux dans un des écosystèmes les plus riches du monde. Saisie par l’ex-gouvernement philippin en juillet 2013, la Cour permanente d’arbitrage avait condamné les appétits chinois sur la quasi-totalité de cette mer dans son verdict en juillet dernier, et dénoncé le «manquement de la Chine à ses obligations de préserver et protéger les écosystèmes délicats ainsi que l’habitat des espèces en régression, menacées ou en voie d’extinction.» Si tous les pays riverains de la mer de Chine méridionale (Taïwan, Philippines, Vietnam…) essaient de marquer leur territoire sur ces eaux très poissonneuses et les sous-sols riches en hydrocarbures, les travaux chinois sont de très loin les plus massifs.

Pour les riverains de l’Atlantique et de la mer du Nord, il peut être difficile de saisir l’importance des récifs coralliens des mers chaudes. Ben Caroll, un biologiste australien, compare leur rôle à celui des «forêts en Europe. Si les coraux meurent, l’économie, les modes de vie, les paysages et la chaîne alimentaire sont modifiés». En quelques années, les travaux colossaux menés pour bâtir des ports et des pistes d’atterrissage dans les Spratleys et les Paracels ont transformé les fonds multicolores en un sol gris jonché de débris, déserté par les animaux. Reinhard Drifte, chercheur spécialisé sur les questions maritimes à l’Université de Newcastle, déplore que «les dégâts écologiques et leurs conséquences catastrophiques pour les pays littoraux sont un aspect très (...)

Lire la suite sur Liberation.fr

Roumanie: le combat des victimes de la traite contre les préjugés
Timor Oriental: un ex-guérilléro remporte la présidentielle
Sommet de Rome: l’UE à 60 ans veut proclamer son unité face au Brexit
Etats-Unis: des objets électroniques interdits sur des vols du Moyen-Orient
Huarmey, petite ville du Pérou prisonnière de la boue

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages