Comment les coraux racontent la hausse des températures et l’acidification de l’océan Pacifique Sud

© John Butscher (technicien plongeur IRD), Author provided

Par Delphine Dissard, Institut de recherche pour le développement (IRD)

C’est désormais bien établi : la révolution industrielle a eu un impact fort sur nos sociétés, mais également sur notre environnement. La hausse de la concentration en CO2 atmosphérique due aux activités humaines en est un exemple clair. Comprendre cette augmentation, son ampleur et ses conséquences est aujourd’hui essentiel : pour cela, partout sur la planète, des laboratoires cherchent de nouveaux indicateurs, de nouvelles données et scrutent de nouveaux secteurs.

À l’IRD, nous avons pu reconstituer ce phénomène sur plus de trois siècles dans les eaux du Pacifique Sud. Nous avons pour cela analysé une longue carotte (d’environ trois mètres) prélevée dans une colonie corallienne massive au sud-ouest de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, qui conserve la mémoire de l’évolution de la température et du pH océanique sur toute sa période de vie. Nos résultats datent clairement l’origine du changement climatique actuel, et pointent le rôle des activités humaines.

De la hausse du CO2 atmosphérique à l’acidification des océans

Cette acidification est directement liée au CO2 puisque celui-ci, en repassant dans l’eau depuis l’atmosphère, devient un acide faible – d’où l’acidification observée.


Lire la suite sur RFI