Coralie Dubost, la compagne d’Olivier Véran met la pression au ministre

Déplorant que le projet de loi bioéthique, dont la PMA pour toutes est un important volet, ne soit plus une des priorités du gouvernement, Coralie Dubost n'a pas hésité à monter au front. Le 27 mai dernier, accompagnée des autres rapporteurs du texte et de la présidente de la commission spéciale Agnès Firmin-Le Bodo, elle a mis la pression à son conjoint, le ministre de la Santé Olivier Véran.

"A bien des égards, cette loi de bioéthique est devenue une urgence", ont-ils rappelé dans une lettre adressée au Premier ministre Edouard Philippe. Regrettant que les priorités sanitaires générées par la crise du Covid-19 aient "amené à réviser l’agenda parlementaire, au moment où l’examen en seconde lecture du projet de loi relatif à la bioéthique devait débuter à l’Assemblée nationale", les parlementaires avaient insisté sur l'importance que "cette loi ne fasse pas l’objet d’un report supplémentaire au-delà de l’automne."

Cette lettre, loin d'être anodine, faisait suite à une déclaration d'Olivier Véran qui avait expliqué une semaine auparavant que bien que "la loi bioéthique porte de nombreuses, belles et réelles avancées sociétales (…) la priorité donnée à la crise sanitaire rend difficile son adoption avant l’été hélas". Un report que n'avait pas apprécié Coralie Dubost, et ce, malgré la tentative de temporisation de son compagnon, qui avait assuré qu'"elle le serait dans les tout prochains mois !" Connue pour sa détermination à toute épreuve, la députée, que certains qualifient de "bébé

Retrouvez cet article sur GALA

Édouard Philippe face à Emmanuel Macron : cette annonce qui surprend
Emmanuel Macron : cette phrase choquante de Donald Trump à son sujet
Affaire Bismuth/Sarkozy : de nouvelles révélations sur la taupe
Benjamin Biolay se confie sur son autre fille née en Argentine
Elodie Bouchez : qui est son mari Thomas Bangalter ?