Coralie Dubost : cette maladresse de la compagne d’Olivier Véran face à des Gilets jaunes

Comme beaucoup de macronistes arrivés sur la scène politique lors des élections législatives de juin 2017, Coralie Dubost n'était pas rôdée à l'exercice. À ses débuts, la députée LREM de l'Hérault et future compagne d'Olivier Véran n'a donc pas été à l'abri de gaffes. Dans son livre Les Grandes Illusions: Enquête sur les soldats de la macronie, paru l'an dernier aux éditions Robert Laffont, la journaliste Manon Rescan fait le récit d'une rencontre qui a mal tourné entre Coralie Dubost et un petit groupe de Gilets jaunes, "presque toutes mères célibataires, au chômage ou employées à temps partiel".

Le 10 décembre 2018, en plein boom du mouvement très suivi dans le département, elle accueille des militantes dans sa permanence de Montpellier et commet une gaffe. Elle oublie de faire un tour de table pour connaître ses interlocutrices. "La députée voulait que les présentations se fassent mais elle a d’abord longuement parlé d’elle, de sa passion pour l’Union européenne, de ses études à Bruxelles, de sa carrière de 'juriste d’affaire', de son rêve de 'faire une thèse' [...] Interrompue par l’une de ses invitées, elle a ensuite oublié de demander à ces femmes de retracer à leur tour leur parcours", relate Manon Rescan.

Le parcours de Coralie Dubost, "une success story"

Prise à partie par l'une d'elles qui se plaint de la hausse des prix du gazole, Coralie Dubost tente de calmer les esprits sans succès, nous apprend cette même journaliste dans les colonnes du Monde. Au côté de Macron

Retrouvez cet article sur GALA

Les 3 enfants de Kate Middleton et William confinés à Anmer Hall : les détails de leur vie loin de Londres
VIDÉO - Christophe hospitalisé : son état "n'est pas rassurant mais stable", confie Fabien Lecoeuvre
« On s’était battu comme des lions » : François Fillon fait la leçon à Emmanuel Macron
Le chanteur Christophe hospitalisé : le point sur son état de santé
Meghan Markle fourbe avec Elizabeth II : ce premier deal réalisé bien avant le Megxit